Auxiliaires vs pesticides

Vous voulez échapper au maïs Smart Stack comprenant 6 insecticides et prêt à recevoir deux herbicides ? Maïs OGM subventionné  et empoisonnant sous forme de sirop des enfants par ailleurs rendus obèses ?

Pensez plutôt aux auxiliaires.

Selon Arthropologia, contre les ravageurs il y a :

- les aphidius (femelles micro-guêpes) (elle peuvent rester d'une année à une autre dans les haies, pas besoin de les épandres ou de les commander chaque année) , qui parasitent les pucerons

- les nématodes

- la chrysope (dite demoiselle aux yeux d'or - j'en ai même vu une rose sur un balcon, blottie dans un compartiment à piles, mise sur une plante pleine de pucerons elle a préféré se réchauffer un moment sur le mur) : la larve de cet élégant insecte est polyvalente contre les pucerons, les acariens les araignées rouges, les cochenilles et certaines chenilles. Elles aiment la paille abritée.

Chrysope 2

Et pour la pollinisation

- Les bourdons, actifs par temps frais et couvert, tôt le matin, tard le soir. L'effet de vibration de leurs ailes favorise la pollinisation (effet hélicoptère au ras du sol en effet). Sur une boîte en bois, mettez un trou et une piste d'envol. Ils aiment aussi les pots enterrés dans le sol à l'envers, plein de paille, avec un mini toit au-dessus du trou du pot.

Source : Les 4 saisons du jardin bio, naturellement 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.