Les papillons ne voient pas les couleurs, et pourtant ! ...

Ces êtres vivants parmi les plus photogéniques ne sont pas les mieux chaussés en lunettes.

En effet ils ne perçoivent pas les couleurs, et se repèrent entre eux par les phéromones (source l'Ecologiste).

Il est vrai que leur trompe est plus développée que leurs yeux, néanmoins profonds.

Sont-ils tout de même sensibles envers les formes ou les contrastes ?

Comme nous le verrons, leurs couleurs servent à la fois à se camoufler ou à éloigner des prédateurs.

Je ne retrouve plus la photo de ce papillon dont les ailes laissaient apparaître à un endroit une abeille avec des rayures et deux yeux noirs (au lieu d'un habituellement).

 Le message : attention aux piqûres ?!

Pour le reste, voici une série de photos (pas de diaporama possible sur YouTube, fonction supprimée depuis le 20 septembre je crois). 

Papillon azure sur trefle

 

Papillon azure couple

 

Papillons azures enlaces

Papillon boeuf cro magnon

Papillon moyen nacre

 

Papillon citron ressemblant a jeune feuille de lierre

Papillon dit tigré, ou plus précisément sans doute "flambé" - et de fait il ne se plaira pas dans la froide et brumeuse Europe du Nord ( :

Papillon machaon

Chenille/chrysalide de flambé : verte quand les feuilles sont vertes,

Papillon deux chenilles de flambe

brunes en hiver !  

Un modèle d'adaptation !

 

Voir le milieu de cette page :

http://viagallica.com/a/flambe.htm

Ou ceci, ou le photographe a cherché un prunellier , plante hôte du flambé , pour prendre en photo la chenille :

http://cephalantera.eklablog.com/chenille-du-flambe-a88523055

Ici, l'évolution de la chenille :

https://www.visoflora.com/photos-nature/photo-papillon-flambe-et-sa-chenille.html

http://www.insectes-net.fr/flambe/flambe2.htm

 

 

Commentaires (1)

Vertdure vs ordure
  • 1. Vertdure vs ordure | 31/10/2017
La co-évolution d'un papillon et d'une passiflore tropicale selon Francis Hallé :

"Au départ, les papillons pondent leurs œufs sur les feuilles de Passiflore et les chenilles mangent ces feuilles jeunes et tendres. Un changement génétique amène la Passiflore à devenir toxique ; puis un autre changement génétique amène les chenilles du papillon à pouvoir se nourrir de la Passiflore toxique. Ces chenilles deviennent toxiques et donnent naissance à des Heliconius toxiques ; parés de brillantes « couleurs d’avertissement ». Les Heliconius toxiques sont maintenant à l’abri des oiseaux prédateurs. Suite à un autre changement génétique, les Passiflores modifient la forme de leurs feuilles ce qui empêche les Papillons de trouver leurs sites de ponte habituels. Mais les Heliconius se révèlent capables de mémoriser les formes des feuilles, ce qui leur permet de tourner les défenses de la Passiflore.

Un autre changement génétique permet aux feuilles d'être recouvertes de petites boules jaunes semblables à des œufs d'Heliconius. Les papillons ne venant pas pondre sur des feuilles déjà occupées, celles-ci sont alors protégées ! Au cours de cette coévolution, les espèces de Passiflores et d’Heliconius se sont multipliées, et c'est grâce à de nombreuses adaptations successives de la sorte qu'une partie de la grande diversité dans les tropiques est permise."

(Source : https://www.echosciences-grenoble.fr/articles/francis-halle-botaniste-et-militant)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×