Jardin à Orsay (91) fin juillet (3)

- Nid d'oiseau mieux protégé de la pluie et du vent par un morceau de cagette. - Coin à boutures, derrière, côté Nord : certaines boutures avaient été trop longues et ont séché. Mais la sauge se bouture très bien. On met une bouteille coupée par dessus pour garder l'humidité deux-quatre semaines et c'est bon. En général on prélève les boutures en août, et on laisse l'hiver. Autrefois, avant les hormones de bouturage, on utilisait du gel d'écorce de saule laissée à tremper dans l'eau (cela évite l'assèchement grâce à l'aspirine naturelle!). Les arbousiers avaient bien redémarré mais ils ont été replantés trop tôt en pleine chaleur (attendre l'automne) La sauge de Jérusalem fait une belle fleur nouvelle. Elle ne bougonne pas en restant à l'état de bourgeon et de feuille. La lumière de la création la fait-elle fleurir ? - Une gouttière reliée à une rigole de toit en tôle ondulée remplit un gros bidon par forte pluie. - A l'arrière, la mélisse qui aime la mi-ombre est utilisée par maintes religieuses, bouddhistes ou chrétiennes, sainte Hildegarde aidant parfois. Elle se porte très bien dans un bac surélevé dont le bois fut protégé des intempéries par une bâche, et dont les bordures ont été renforcées sur les côtés par des équerres en métal. (ou des morceaux de boîtes de conserves coupés et pliés en deux et visés. - les fleurs blanches en chou-fleur sont celles d'une grande berce. Tout est comestible chez elle. La poche qui entoure les rameaux est un peu croquante. La grande berce s'utilise aussi en purin (comme le pissenlit plein de silice, lui) - à la minute 2, un hôtel en bambou très prisé par une guêpe noire à taille fine qui y transporte des grosses brindilles. - Séquence finale : temps idéal : soleil, quelques nuages, et un peu de vent qui incitera les arbres à s'agripper et à plonger leurs racines (pas forcément besoin de tuteur sauf pour les plus jeunes arbres, les tomates, les plantes lianes et les kiwis). Devient-on plus fort nous-même sous le soleil et sous l'action du vent ? L'air extérieur est toujours meilleur que l'air intérieur (aérez vos pièces écrit le professeur Belpomme!) Et Brigitte Houssin a écrit un livre (éditions Thierry Souccar) qui explique que 30 min de soleil soigne et sert de prévention contre le cancer (grâce à la vitamine D)! De plus, on est relié à plus vaste que soi, les paysages changent souvent, et le soleil permet de garder un ciel bleu dans le cœur jusque tard dans la nuit. Toutefois, ne pas devenir rouge comme une tomate !"

Retour
×